Petite nouvelle en 4 épisodes, un pré-épilogue et un épilogue
Soyez patient. Un épisode par semaine :)
Essence et existence.
"Chroniques d'un désastre annoncé."
Mais cela finit bien.
9 mars 2005 Premier épisode.

Paris, été 2012.

Salut Abdul.
C'est avec un peu d'amertume au coeur que les parisiens ont suivi les jeux olympiques.
Pourtant, la mairie et le gouvernement avaient bien oeuvré en temps utiles pour les avoir ces jeux.
Bon, les français sont ainsi faits.
La mairie de Paris a toujours été un tremplin politique.
Les "amis" du maire de l'époque se sont sans doute ému du surcroît de notoriété qu'il acquerrait en inaugurant les jeux.
Alors, tu sais comment on pratique ici !
Il y a eu suffisamment de petits incidents durant la période de prise de décision pour que le comité olympique préfère une autre ville et, en plus, après la promulgation du "safety act", les US, cela inspire plus de confiance.
Enfin pour ceux qui seront autorisés. Pour les autres, il faudra se contenter des retransmissions de "DFW"
Alors nous voila privé de jeux.
Après tout, cela résout quelques problèmes.
L'approvisionnement en essence devient délicat.
La perspective de voir affluer quelques milliers de touristes dans la capitale faisait déjà frémir à l'époque.
Les rares taxis qui ont obtenu leur quota pour cette année se seraient demandé de combien les files d'attente aux pompes auraient rallongé.
Bien sur, la chute de l'empire IMSUM a bien assaini le marché du pétrole.
N'empêche, malgré les efforts de notre Président, les US nous classent toujours dans la deuxième catégorie.
Alors on patiente à la pompe.
On se console en pensant au poids des voitures d'antan.
S'il fallait les pousser à la main pour avancer dans la file, seuls les athlètes auraient de l'essence aujourd'hui.
Voila pour les nouvelles, Abdul.
J'espère que ton usine tourne bien.
A bientôt de lire tes bonnes nouvelles.
Salutations.

Cliffy

14 mars 2005, et Sarkosi vient de se faire réélire !

Essence et existence.
Chroniques d'un désastre annoncé. Deuxième épisode.

Paris, été 2016.

Bonjour Adbul.
Décidément, à défaut de pétrole, on a des idées ici. L'invention de l'ingénieur Dreife fait fureur.
C'est en fait un tricycle, on y pédale à son rythme et un système mécanique emmagasine l'énergie, qu'on peut utiliser pour avancer sur commande.
La trouvaille géniale est que l'énergie se stocke dans un module détachable et léger.
Il parait que c'est de l'énergie cinétique !
Tu sais, moi je n'y connais pas grand chose en énergie.
L'avantage est qu'on peut détacher ce module et le conserver à l'abri chez soi.
Mieux encore, il se développe maintenant des fournisseurs pour ce genre d'énergie.
Ils pédalent et ils t'échangent ton module vide contre un module chargé pour pas cher.
Cela à permit de réactiver les parkings.
C'est bête, mais, malgré la raréfaction des voitures, comme c'est trop coûteux à réhabiliter en autre chose, il en restent plein de disponibles dans la capitale.
Les trois seuls cas de réhabilitations achevées, cela a été pour abriter les retraités sans retraites, on dit les "RST" ici.
Ils trouvent un intérêt dans les tricycles, ils peuvent pédaler à leur rythme et se faire quelques subsides en vendant des modules rechargés.
Voila pour mes nouvelles Abdul, tu m'a dit que ton usine a été attaquée ! Mais tu ne m'en dis pas plus.
Je suis inquiet.
Je pensais que la défense antimissile dont tu m'avais parlé était assez efficace pour te protéger d'une telle attaque.
A bientôt de lire tes bonnes nouvelles.
Amitiés

Cliffy

21 mars 2005

Chroniques d'un désastre annoncé. Troisième épisode.
Paris, été 2020.

L'olivier est mort.
Désolé, je n'avais plus de bonne eau pour lui.
En fait, cela fait 3 mois qu'il n'était plus si vert. Ou alors c'est la chaleur !
Le mois de juin a été torride. Je n'ai pas eu le coeur de manger ses dernières feuilles.
Cela fait 35 ans qu'il vit avec moi.
Au début de la sécheresse, nos politiciens y font référence en disant "l'évolution ingouvernable", il allait bien.
Le protéger du soleil était facile.
Pour mémoire, cela fait bien 10 ans que je n'avais plus besoin de le protéger des gelées.
Et j'avais appris à le tailler plus court pour qu'il vive avec moins de feuilles.
L'autre nouvelle est que je n'ai plus besoin d'un appartement.
Je n'ai plus besoin de lumière. Je vai pouvoir m'installer au parking.
Cela va me faire des économies.
Mine de rien, cela me coûte deux modules par semaine pour l'aller-retour entre le parking et l'appartement.
Et puis j'arrive à pédaler 3 modules par jour.
Après mon installation au parking, j'arriverai peut être à en produire quatre et demi.
Voila pour mes nouvelles,
Abdul. Tu m'as dit qu'on allait tenter une explosion nucléaire pour reconcenter le gisement que ton usine exploite ! Est-ce que cela a réussi ?
A bientôt de lire tes bonnes nouvelles.
Salutations et amitiés

Cliffy

28 mars 2005

Essence et existence.
Chroniques d'un désastre annoncé.
Quatrième et dernier épisode avant le pré-épilogue.
Paris, été 2024.

C'est génial ! J'ai monté une équipe. On récupère tout ce qui est combustible, on récupère tous les déchets brulables et même du bois.
Tu ne peux pas imaginer l'émotion que nous éprouvons quand on fait brûler du bois.
Ainsi, j'ai repris ce pourquoi j'ai été formé, la métallurgie.
C'est le retour d'Héphaistos, le dieu des forgerons, le demi dieu boiteux.
Tu te souviens de la représentation antique de son retour sur l'Olympe, juché sur un âne ?
Bon, on a du s'y reprendre à trois fois et trier plein de morceaux de métal, mais j'avoue que voir du fer liquide couler dans les moules a été un moment émouvant pour toute l'équipe.
Je suis attristé que le gisement que ton usine exploitait se soit tari.
Si tu veux, entames le voyage vers Paris.
OK cela te prendra plusieurs mois, mais ici, il y a du bon boulot. je t'apprendrai à faire une coulée et à forger des couteaux.
Tu verras, on se débrouille pour faire de l'eau potable.
Viens Abdul, tu es encore assez jeune toi, je t'apprendrai la forge.
Fais vite. N'ai pas peur.
Maintenant, ici, on ne sait plus ce que c'est que le racisme.
Et puis, tu sais ce que l'on organise pour 2028 ! Des jeux !
Je ne sais pas si je serai toujours vivant, je ne sais pas s'ils seront olympiques !
Mais viens quand même.
Réponds moi comme tu peux, et fait vite.
Pour me trouver quand tu arriveras, demandes "Le Grand Parking de Paris" Ici tout le monde le connais.

Tu risques seulement de devenir un forgeron heureux.

Salutations et amitiés Abdul.

Cliffy

Pré-épilogue. 22 avril 2005 (oui, j'ai un mois de retard.)
Essence et existence.
Chroniques d'un désastre annoncé. Pré-épilogue.

Quelques questions pour toi hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère.

Quelle énergie de substitution permet d'alimenter le moteur d'un avion transatlantique ?
Ou alors : Quel moyen peut permettre de propulser un avion transatlantique ?
Ou alors : Qu'est-ce qu'il reste pour se déplacer sur de longues distances sans avion ?
Ou alors : Qui se souvient de la technique du gazogène ?
Ou alors : Quelle distance un être humain peut il parcourir par jour avec un bagage de 25 Kilogrammes ?

Sans un réfrigérateur au gaz ou à électricité, qu'est-ce qu'il reste comme moyen pour faire du froid ?
Ou alors : Quand on mélange du sel et de l'eau, qu'est-ce qui se passe ?
Ou alors : Qui se souvient comment on faisait les sorbets du Roi Soleil, Louis XIV de France.
Ou alors : Qu'est-ce que c'est que du beurre frais?

Comment s'y prend-on pour rendre de l'eau potable ?
Ou alors : Comment on fait pour produire le chlore qui désinfecte l'eau ?
Ou alors : Qu'est-ce qu'on peut utiliser comme combustible pour faire bouillir de l'eau ?
Ou alors : Cela prend combien de temps et d'effort pour obtenir un stère de bois ?
Ou alors : Qu'est-ce que c'est un stère de bois ?

Cela vient d'où le café ?
Ou alors : Est-ce qu'un plant de café peut produire ici ?
Ou alors : Bon quand on a les graines fraîches de café, comment on fait ?

A bientôt pour l'épilogue, aveugle lecteur.

Cliffy

Epilogue. 12 mai 2005 (oui, j'ai 3 semaines de retard)

Essence et existence.
Chroniques d'un désastre annoncé. Epilogue.

J'avais bien préparé un épilogue lyrique, mais ce que j'essaie d'exprimer se trouvait déja publié dans le journal Le Monde. Avec d'autres termes, soit.
Alors, en demandant au Monde de m'excuser pour le citer sans lui en avoir encore demandé l'autorisation, je vous livre l'article que j'y ai trouvé.
S'il est difficile à lire, cliquez sur l'imge pour avoir une image plus grande dans une nouvelle fenêtre.

Devant cet article si bien documenté, permettez à l'humble histrion que je suis de me taire.
Salutations et amitiés, hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère.
Cliffy
P.S. Merci aux lecteurs qui m'ont encouragé. Une réaction, un mot d'encouragement : Cliquer Contact

Fin

Si vous avez aimé la lecture de cette petite nouvelle, ne restez à l'écoute, et ne manquez pas la prochaine série :
"La Cuisine du Baron"
ou "Quelques recettes pour bien accommoder une entreprise".

BACK

"In cauda venenum"

Note additionnelle du 6/7/2005
C'est la ville de Londres qui a obtenu, aujourd'hui, les jeux 2012. Désolé d'avoir été prémonitoire pour l'attribution des jeux 2012 à une autre ville que Paris.
En revanche, pour le tricycle éléctrique, les chinois sont en bonne voie. Voir l'extrait du magazine Spectrum de Juillet 2005 .
Cliffy